11 mai 2013

Mon épilepsie

Elle est arrivée dans ma vie lorsque j'avais 8 ans. Je vivais à la Réunion, je me rappelle que j'ai eu très chaud durant une sortie et je me suis évanouie. Je me suis réveillé le soir à l'hôpital,mon père à mes côtés et ma mère arrivant dans la chambre. Il semblerait que j'étais allongé sur ce lit d'hopital depuis des heures.On m'informe que je dois rester à l'hôpital pour des tests car il est possible que je sois épileptique... En effet on me le confirme quelques jours après.


Je commence donc à vivre en étant épileptique c'est à dire entre les rendez vous de neurologues, les tests IRM, EEG... Au fur et à mesure, je m'y habitue, j'enchaine les traitements et les séjours hospitaliers d'urgence ( lors de crises importantes) ou les séjours de tests médicaux.

Je ne me plains pas, j'ai bien vu que mon épilepsie ne me posait pas autant d'handicap que ça au quotidien. Il existe 150 types d'épilepsie sur terre, la mienne ne peut pas se fixer au stade "grave", ce qui est favorable pour moi. Je ne fini pas toutes mes crises par un évanouissement, du mal à déglutir et la face blanche.

J'ai eu depuis mes 8 ans, des milliers de traitements à prendre, on s'y habitue à force. Aujourd'hui, avec ma neurologue on a enfin trouvé un traitement éfficace qui m'empeche de faire au moins une crise par mois, ce qui était mon cas. Celà fait maintenant 8 mois que je n'ai pas fait de crises. Seulement les professionnels de l'hopital me disent que ce traitement ( dépakine) ne m'avantagera pas dans mon poids, il a pour effet secondaire de favoriser la faim et donc lorsqu'on ne peut résister comme moi et qu'on prend vite sur la balance même avec une assiette verte.

Seulement, entre choisir de passer aux urgences tout les mois et d'avoir une prise de poids, le choix est assez évidement. Mais seulement aujourd'hui j'ai du mal à accepter ce dépassement des 100 kg. Mon premier handicap a changé de place, aujourd'hui je ne considère plus que ce soit mon épilepsie mais mon poids.


Même si des mannequins grande taille sont ravissantes, selon moi on ne se trouve jamais à leur hauteur.

79832351_o

Posté par noaline à 14:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Mon épilepsie

Nouveau commentaire