Une vie de rondelette

10 mai 2013

Un problème pesant...

Aujourd'hui, je décide après quelques jours de réflexion de me lancer dans la création de ce blog afin de parler d'un problème que beaucoup de personnes rencontrent, qu'il soit grand ou non. Un problème dont on voudrait tous se débarasser, qu'il soit encombrant ou non. Beaucoup l'auront deviné, il s'agit du poids et plus précisement de la prise de poids.

Je voudrais me présenter, comme j'ai dit 23 ans, 1m60 100kg. C'est pas un chiffre qu'on aime voir sur la balance même si on se dit qu'il y a toujours pire que soit. Seulement la phrase qui nous reste en tête est "Il y a mieux que soit."

Aujourd'hui je voudrais partager certaines peines que j'ai en tant que Obèse, oui j'ai dépassé la barre d'après IMC mais aussi des aventures et des habitudes à prendre en tant qu'obèse. Suis-je la seule, quelqu'un peut-il m'aider? C'est pour cela que je crée ce blog, pour créer un certain appel au secours et peut être répondre à d'autres appels s'ils viennent à moi.


Je voudrais donc vous faire partager mon quotidien tout simplement... Vous êtes les bienvenus,n'hésitez pas à me faire partager votre avis.


Bonne lecture

 

 

Posté par noaline à 20:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 mai 2013

Une tomate en boite!

Il est 5h45, je rentre d'une boite encore une fois, bien fatigué bien que je n'ai pas dansé autant que je le voulais.

C'était censé être une soirée extra avec des anciennes amies réconciliées par mon biais ( oui je m'occupe des problèmes relationnels parfois) et une nouvelle collègue de travail que je voulais à tout prix leur présenter (mais qui a dû annuler). La soirée qui se présentait bonne ne le fut plus aujourd'hui. Moi qui avait pu trouver la veille en magasin une tenue adéquate : j'entends par là quelque chose de couleur qui cache mes poignées d'amour ou comme dirait les allemands mes grosses bouées de sauvetage. Je trouve que ça correspond mieux.

Seulement comme toute fille, on essaie la tenue chez soi et on se rend compte que rien ne va,même avec une culotte haute ou une gaine, tout s'en va lorsqu'on s'asseoit. On ne peut pas dire que pour une soirée resto et boite, ce soit adapté. Quoi mettre alors? J'ai tout sorti du placard, short que je ne pouvais pas refermer, jean qui faisait de mon ventre une bouée et robe dont la ceinture ne tenait pas en place. Comment s'en sortir dans ces cas là?

A force de chercher, j'ai fini par renoncer et mettre la tunique rouge que j'avais acheté la veille croyant qu'elle serait parfaite pour la soirée. Etant donnée qu'une grosse ceinture ne tenait pas si je bougeais trop, j'ai du mettre un jean noir en dessous. Je pars donc de chez moi en tenue rouge et noir avec mes bouées de sauvetages. C'est vrai qu'on aurait pu me comparer au loin avec une tomate mais maintenant je ne vois plus comment mettre en valeurs mes formes ou encore mieux :comment les éliminer!

Miss tomate en boîte s'est bien amusé, en essayant de ne pas faire attention à certains regards pesant, aux filles toutes fines et charmantes et surtout aux mirroirs. Eviter les mirroirs doit être l'une des choses les plus agaçantes pour moi en boîte alors que d'autres dansent volontairement devant pour leur plaisir. Seulement même si moi j'arrive à éviter mon image, les autres me voient...

En fin de soirée, comme ce matin, je repars sans avoir été invité à zouker, aucun nouveau numéro et juste le souvenir pénible d'avoir garder les affaires de mes copines pendant qu'elles enchainaient les zouks. Dans la meilleure des situations, j'ai le droit à un bon zouk et un compliment du gars du genre : "J'aime bien les femmes qui ont des formes" ( pour ne pas dire les femmes rondes). Bien que je leur dit parfois que ça ne se dit pas, comment doit-on le prendre? On se tait et on se dit que c'est déjà bien? Il y a pourtant d'autres nanas rondes autour de nous mais me concernant je les trouve toujours plus sûr d'elle, ce qui les rend belle.

Serais-je la seule...?

Posté par noaline à 06:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mon épilepsie

Elle est arrivée dans ma vie lorsque j'avais 8 ans. Je vivais à la Réunion, je me rappelle que j'ai eu très chaud durant une sortie et je me suis évanouie. Je me suis réveillé le soir à l'hôpital,mon père à mes côtés et ma mère arrivant dans la chambre. Il semblerait que j'étais allongé sur ce lit d'hopital depuis des heures.On m'informe que je dois rester à l'hôpital pour des tests car il est possible que je sois épileptique... En effet on me le confirme quelques jours après.


Je commence donc à vivre en étant épileptique c'est à dire entre les rendez vous de neurologues, les tests IRM, EEG... Au fur et à mesure, je m'y habitue, j'enchaine les traitements et les séjours hospitaliers d'urgence ( lors de crises importantes) ou les séjours de tests médicaux.

Je ne me plains pas, j'ai bien vu que mon épilepsie ne me posait pas autant d'handicap que ça au quotidien. Il existe 150 types d'épilepsie sur terre, la mienne ne peut pas se fixer au stade "grave", ce qui est favorable pour moi. Je ne fini pas toutes mes crises par un évanouissement, du mal à déglutir et la face blanche.

J'ai eu depuis mes 8 ans, des milliers de traitements à prendre, on s'y habitue à force. Aujourd'hui, avec ma neurologue on a enfin trouvé un traitement éfficace qui m'empeche de faire au moins une crise par mois, ce qui était mon cas. Celà fait maintenant 8 mois que je n'ai pas fait de crises. Seulement les professionnels de l'hopital me disent que ce traitement ( dépakine) ne m'avantagera pas dans mon poids, il a pour effet secondaire de favoriser la faim et donc lorsqu'on ne peut résister comme moi et qu'on prend vite sur la balance même avec une assiette verte.

Seulement, entre choisir de passer aux urgences tout les mois et d'avoir une prise de poids, le choix est assez évidement. Mais seulement aujourd'hui j'ai du mal à accepter ce dépassement des 100 kg. Mon premier handicap a changé de place, aujourd'hui je ne considère plus que ce soit mon épilepsie mais mon poids.


Même si des mannequins grande taille sont ravissantes, selon moi on ne se trouve jamais à leur hauteur.

79832351_o

Posté par noaline à 14:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2013

Une envie de claquer!

Aujourd'hui, je passe l'apres midi avec ma copine afin de me changer les idées malgré la pluie. On mange tranquilement au restaurant puis on va faire un peu de shopping, se trouver une tenue pour une soirée. Je trouve les hauts sans soucis, ce n'est pas ça qui me pose problème dans un magasin. Généralement c'est quand il faut trouver la taille 48 ou même 50 sur un beau short ou un pantalon. C'est moi ou dans le coin des grandes tailles, il n'y a pas d'aussi beaux pantalons que dans les autres rayons?

La galère a commencé ensuite lorsqu'elle demande à aller aux magasins chinois. Tout le monde les connaît : des bons produits à petits prix mais à petites tailles aussi. Ce n'est pas là-bas que je trouverais une bonne tenue taille 50. Je me suis donc contenté de regarder et d'éviter de me demander ce que donnerait ces tenues en taille 50.

Le shopping fini, on reviens trankilou à la voiture lorsqu'un con passe dans les parages. Une silhouette d'allumette habillé en fluo sur un vélo qui me lance : " dis donc la grosse, faudrait peut être maigrir!!"

Je ne sais pourquoi mais entre ma copine qui fait du 38 et moi, je me suis tout de suite senti visé!lol Je regrette de ne pas lui avoir mis un coup de parapluie dans les C****** et lui dire  : " Toi l'alumette, je ne me la ramenerais pas si j'étais à ta place. Je ne te permets pas de me juger et crois moi que si les grosses venaient se défouler sur toi, tu ne ferais pas long feu! Et maintenant tire toi avant que jte mette une claque!"


Malheureusement entre son vélo et mon temps de réaction, ça n'est pas comme ça que ça s'est passé. Il a tout simplement filé et moi je me ressasse ce moment dans ma tête tellement je regrette de ne pas lui avoir mis cette claque!

S'il l'un ou l'une d'entre vous a vécu ça, je veux bien qu'il me dise comment il s'est vengé! ;)

 

Posté par noaline à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2013

quelques petits pas vers l'avant...

Aujourd'hui, je vois parfois mon corps différement. Bien qu'il me fait souffrir que ce soit pour les rondeurs ou autres, j'arrive à sourire sur des choses sur lesquelles je m'énervais ou m'attristait.

On commence déjà avec le défoulement en boite de nuit. Avant, il s'agissait pour moi de rester dans mon petit coin a bouger un peu en regardant mes copines qui maitrisent la danse tropical et africaine, qui n'hésite pas à se défouler sans faire gaffe aux autres. Moi venant pourtant des îles, je n'ose pas me défouler autant. Le week end dernier, il y a eu pourtant un petit pas et même plusieurs en avant, arriere sur la piste de danse malgré les regards qui ont suivis apres.

Moi qui a été ben déterminée à passé une superbe soirée, j'ai rejetté coûte que coûte, malgré les "fuck ta mère", les ptits relouds qui nous mattaient de la tête aux pieds en se disant " je vais repartir avec l'une d'entre elles." Je n'avais pas envie de me faire embêter par qui que ce soit, pour une fois que je me défoulais sur la piste.


Concernant ma vie à la maison, je suis contente car malgré mes médicaments qui me m'offre une faim constante, j'ai stoppé petit à petit le coca et certains grignotages... Je suis loin d'être au stade parfait mais le fait déjà d'avoir arreter les boissons gazeuzes méga sucrées et de les avoir remplacé par de l'eau légerement fruitée ou de l'eau gazeuze... J'ai ainsi fait un petit pas en avant.

Je suis d'ailleurs tombé sur une petite caricature exagérée mais bien ironique!

2847376210_1

Posté par noaline à 15:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]